Derniers commentaires

Monsieur Rollat Veuillez agréer mes excuses pour ...

20/07/2018 @ 11:57:51
par arnoud


Son \"TOUR\" ...

12/04/2018 @ 07:43:22
par VIGIE


...

01/01/2018 @ 18:32:21
par VIGIE


L'opération "Chemin ...

16/04/2017 @ 20:22:26
par Vigie


Solidaire ...

17/12/2016 @ 13:40:32
par D. LANVIN


Calendrier

Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

    Christian Rollat approuve pleinement le poème de son ami Eric Viot concernant les fusillés pour l'Exemple

    Et je pense que tu as été très gentil vis à vis d'un jeune président qui n'a aucun ressenti ni reconnaissance pour ceux de la Grande Guerre... Trop c'est trop, il ne faut pas qu'il prenne  les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages ...  A part la guerre des boutons où il a du jouer le rôle de P'tit gibus je pense que ses pensées s'arrêtent ici. Les députés actuels me font penser eux aux parlementaires de  1792 qui ont avalé toutes les couleuvres pour se faire bien voir et qui dès le début de  1793 ont commencé à remplir les charrettes à Samson.  Ils l'ont bien cherché et Macron les passera à la SAINTE -GUILLOTINE LE MOMENT VENU chacun à leur pour service rendu au prince. Qu'ils ne comptent pas alors sur les sans-culottes pour les sauver de la prison...

    Monsieur le président,

    Vous êtes en train de commémorer
    Les massacres du siècle dernier
    Les ouvriers envoyés par milliers
    Mourir au fond des tranchées.

    Ils n’étaient pas militaires
    Les paysans arrachés à leurs terres
    Les enfants arrachés à leurs mères
    Par la mitraille de vos compères.

    Des gosses d’à peine plus de vingt ans
    Sacrifiés pendant ces quatre ans
    Abandonnés de nos gouvernants 
    Au nom du capital d’antan.

    Mais vous refusez de réhabiliter
    Ces martyrs du siècle dernier
    Ceux qui n’étaient qu’une poignée
    Que des généraux ont fait fusiller.

    Ils n’étaient pas militaires
    Les paysans arrachés à leurs terres
    Les enfants arrachés à leurs mères
    Par la mitraille de leurs frères.

    Des gosses d’à peine plus de vingt ans
    Qui faiblirent l’espace d’un instant
    Et furent exécutés rapidement
    Au nom d’une justice d’antan.

    Monsieur le président,

    Vous êtes en train de commémorer
    Les massacres du siècle dernier
    Alors n’oubliez pas ces fusillés
    Qui ne sont pas morts au fond des tranchées.

    Eric Viot

    10 Avr 2018
    Admin · 219 vues · 1 commentaire

    Commémoration de la grande guerre Combats entre 27 mars et 2 avril 1918 dans l'OISE et la Somme





    Un souvenir qui ne s'oublie pas ... à Beuvraignes et à Crapeaumesnil


    29 Mar 2018

    Les bons souvenirs en ce début d'année 2018 ça ne gâte pas ...




    03 Jan 2018

    Christian Rollat vous souhaite de bonnes fêtes, une année 2018 pleine de nouveautés historiques et la santé

    Je rassure tous ceux qui suivent mes publications que je ne baisse pas les bras bien au contraire dans ma motivation envers la réhabilitation du poilu Jean-Julien Chapelant je me donne un mois soit jusqu'au 31 janvier 2018 pour apercevoir la fin du tunnel ... sinon je publierais des informations sans aucun état d'âme... 

    Hormis cela j'ai repris la plume après une année difficile pour ma santé en 2017... si tout va normalement je pourrais publier mon  9 ème ouvrage historique cette fois sur la Révolution et plus particulièrement sur la TERREUR avec quelques surprises... En attendant quelques bons souvenirs ci-après


    31 Déc 2017
    Admin · 570 vues · 1 commentaire

    Christian Rollat vous informe sur le réponse d'EMMANUEL MACRON faite à Eric Viot sur le sort réservé aux fusillés pour l'exemple



    Le nouveau chef de cabinet du Président de la République a mis deux mois pour répondre par un polycopié à notre ami Eric ... dont pour l'heure je ne fais aucun commentaire sur ce style archi connu concernant la réponse  "bâteau" du jeune chef de cabinet promu inopinément  (*) qui a retrouvé un brouillon ... Ce qui est un signe du peu de considération envers les familles concernées par ces drames affreux.  J'ai par contre,  répondu sur FACE BOOK aux allusions complétement déplacées en pareil cas d'un courtisan qui a quelques soucis de positionnement avec le nouveau Président. Je complète cette info par le commentaire de mon ami Daniel Lanvin qui a tenu à faire lui sur cette lettre, un commentaire pertinent, que j'approuve évidemment. 

    (*) L'arme au pied,  j'attends de voir quel chemin  prendra la commission nationale de Défense pour 2018 où la question de la réhabilitation de Chapelant est  inscrite à l'ordre du jour du  13 décembre 2017. 



     

    Mon ami Daniel Lanvin a fait un commentaire pertinent sur le blog d'Eric Viot qu'il a signé Vigie ci-dessous:




    11/12/2017 09:45  

     

     

    Je réagis à la lecture de la réponse apportée récemment par le niveau le plus élevé de l'Etat à Eric VIOT. Lui comme tant d'autres, historiens ou militants, intéressés et spécialistes de la tragique destinée d'environ 1 millier de soldats français fusillés sur ordre par les balles de leurs compagnons de combats, s'ils souhaitaient constater qu'un jour enfin, la France en réhabilite la majorité, si ce n'est la totalité, comme d'autres nations l'ont décidé chez elles en faveur des malheureuses victimes d'un accès d'autoritarisme et de folie du pouvoir de l'époque, en sont réduits à constater avec moi, 1 siècle après, sur ce sujet, que le CHANGEMENT n'est pas pour demain et qu'AVANCER ne se résout pas à "patiner sur place", et que "faire semblant ne marche pas " ! 
    J'estime de mon niveau de simple citoyen patriote, né le jour de la fête nationale française en 1944, dont les 2 grands-pères combattirent en 14-18 et en sortirent vivants, dont le père non mobilisé en 1940 fut embarqué manu-militari en Allemagne au titre du STO et en revint marqué, que nos gouvernants successifs n'ont pas assumé le rôle qui leur revenait de réhabiliter dans leur honneur les malheureuses victimes du siècle dernier.
    Je crois aujourd'hui qu'il est plus qu'urgent que le Sous-Lieutenant CHAPELANT injustement condamné à être fusillé aux Loges à BEUVRAIGNES 80 le 11.10.1914 mérite d'être réhabilité avec quelques centaines d'autres victimes qui le méritent aussi. Sa reconnaissance officielle en 2012 "d'être Mort Pour La France" fut une décision inachevée. Pour moi, l'inaction déployée par l'ultime décideur actuel sur ce dossier reste assimilable à une vile indifférence si ce n'est à un vulgaire mépris de sa part. Corrélativement à ce qui a été fait antérieurement par ses prédécesseurs, les citoyens avertis et attentifs, et il y en a heureusement, espèrent que le Bon Sens et la Raison l'emporteront, BIENTOT ! 

     

     

    Mes commentaires aux commentaires ...

    Christian Rollat : Bonsoir Eric je viens de lire et à vrai dire dans le contexte on pourrait dire tel père tel fils... Alors je ne désarme pas en ce qui me concerne et tu ne l'ignores pas surtout dans le contexte du rapport d'Antoine Prost conçu à bon escient pour ne rien faire mais qui le moment venu et qui est proche, j'utiliserais point par point avec ce qu'il prescrit et comme je te l'ai dit si besoin je renverserai la gamelle... On continue Eric ... et on se tient au courant.

     · 8 décembre, 20:07 · Modifié

    Nicolas Offenstadt C'est une très juste réponse, manifestement le rédacteur a bien étudié le dossier. Et surtout la conclusion, qui me semble à la différence de vous, la plus importante est la reconnaissance de la place des fusillés "dans la mémoire nationale". C'est bien plus fort et durable qu'une réhabilitation "juridique" sans queue ni tête.


    Christian Rollat
     A un an de la fin des commémorations de la Grande Guerre une ou des réhabilitations juridiques n'étaient plus possibles au regard du rapport d'Antoine Prost conçu dans 99% des cas pour ne rien faire.... La reconnaissance des fusillés dans la mémoire nationale ne remplacera jamais pas la réhabilitation juridique du cas par cas qui aurait permis justement de reconnaître la responsabilité individuelle et nominative des officiers supérieurs coupables de conseils de guerre bidons et ça monsieur vous le savez aussi bien que moi. Dire : "Et ça c'est bien plus fort" et louable comme de vouloir noyer le poisson avec une salle réservée aux Invalides pour les Fusillés pour l'exemple qui ne sert qu'à endormir les Français et permettre de passer à autre chose. Il faut arrêter de prendre les Français et les familles des descendants concernés pour des demeurés.

    Nicolas Offenstadt Christian Rollat Donc vous considérez que la guerre était légitime, que les fusillés sont juste un abus dans une cause juste, que c'est simplement un excès des officiers ? Je vous laisse cette analyse.

     

    Christian Rollat Pas du tout la grande guerre a été déclaré dans la précipitation qui a envoyé des pauvres bougres se faire massacrer dès les premiers mois de la guerre alors que les officiers supérieurs désemparés en retard d'une guerre, ont cherché des boucs émissaires afin de se disculper aux yeux des parlementaires et ont réussi durant à peine deux mois à convaincre Joffre de sévir à outrance à pouvoir tenir des conseils de guerres spéciaux BIDONS une honte ! D'ailleurs combien d'officiers supérieurs dans ce contexte, ont été limogés et envoyés à Salonique cultivés leurs salades / donnez le chiffre ? Je le connais mais donnez-le vous-même..

    Eric Viot Je ne partage bien évidemment pas. C’est d’ailleurs ce que je vous avais dit lors de mon passage devant la commission, une salle à la mémoire des fusillés ce n’est pas ce que je souhaitais. Mon souhait c’est une réhabilitation avec attribution de la mention Mort pour la France et une inscription sur les monuments aux morts. Que vous ne soyez pas d’accord je l’admets mais je trouve déplacé ce sans queue ni tête. Je considère toujours qu’ils ont été victimes d’une injustice et la seule réparation est la réhabilitation et non une simple reconnaissance car aujourd’hui, malgré ce qui a été fait ceux sont toujours des condamnés. Je considère que la réhabilitation est au contraire plus forte que la reconnaissance. Pour terminer, c’est aussi ce que je vous avais, je souhaite une réhabilitation collective et non au cas par cas celle-ci étant impossible.


    Francis Descroizette
     Eric Viot Effectivement, la réhabilitation au cas par cas n'a aucun sens. Même la LDH nationale a abandonné l'expression dans son discours du 11/11/2017. Seule une réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple aura un sens. L'érection d'un monument pour tous les fusilles pour l'exemple en 2018 à Chauny par la Libre Pensée sera un acte fort dans cette direction

    Christian Rollat Eric Viot Entièrement d'accord avec toi Eric ... Monsieur Offenstadt est un très bon orateur point barre et les propos qu'il tient selon son expression consacrée "ont ni queue ni tête". ... S'il veut que l'on cause des conseils de guerre spéciaux, des compositions des jurés, des codes de justice militaire injustement appliqués, des rapports de jugements antidatés, des témoins à décharges écartés, des journaux de marche de Régiments censurés, etc etc et tout simplement ses déclarations fracassantes aux Invalides, à Verdun, à Craonne, au regard de ce qu'il prescrit : la place que l'on doit à tous les fusillés à l'échelle nationale se traduira-t-elle pour lui à une reconnaissance officielle par l'ONAC aux familles et descendants des fusillés ? Il cherche quoi 

     

    Eric Viot Francis Descroizette Oui Francis j'ai souvent évoqué le sujet devant des personnes de la LDH en présentant mes travaux, la réhabilitation au cas par cas est impossible.

     

    Eric Viot Francis Descroizette Oui Francis j'ai souvent évoqué le sujet devant des personnes de la LDH en présentant mes travaux, la réhabilitation au cas par cas est impossible.

     

    Christian Rollat Eric Viot c'est pour une de ces raisons qu'Antoine Prost l'a proposé en connaissance de causes : dossiers incomplets, familles qui ne voulaient pas ré ouvrir les cicatrices, fusillés sans descendants, temps imparti pour la recherche et la procédure dépassant les 4 ans des commémorations, élections en 2016, etc... Ce sont des politiques !

     

    12 Déc 2017
    Admin · 299 vues · 1 commentaire

    1, 2, 3 ... 39 ... 78  Page suivante