Derniers commentaires

...

24/11/2018 @ 10:43:41
par VIGIE


...

05/11/2018 @ 08:50:43
par VIGIE


Monsieur Rollat Veuillez agréer mes excuses pour ...

20/07/2018 @ 11:57:51
par arnoud


Son \"TOUR\" ...

12/04/2018 @ 07:43:22
par VIGIE


...

01/01/2018 @ 18:32:21
par VIGIE


Calendrier

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 8

rss Syndication

Liens

    Conférence... CENTENAIRE de la 1ère GUERRE MONDIALE Les 639 FUSILLES POUR QUEL EXEMPLE entre 1914 et 1918 ...CONFERENCE le 11 octobre 2014 à 14h 30 avec l'évocation du dossier de Jean-Julien CHAPELANT

    Etant particulièrement attaché à cet épisode de la guerre, de ce qu'ont vécu les Poilus et sensible à la démarche  déjà bien engagée sur le canton de Pélussin et les communes dont mes ancêtres sont originaires depuis 15 générations,  nous avons convenu avec l'association historique du PILAT Visages de notre Pilat d'organiser une vidéo-conférence sur le thème des fusillés pour l'exemple de  1914/18 et des faits douloureux qui ont conduit ces hommes à bout de tout ce que l'on n'avait jamais imaginer jusqu'alors. Des hommes passés par les armes sans aucun moyen de se défendre dans 98% des cas... On évoquera ce dilemme pour eux, leurs familles, les brancardiers, les hommes qui composaient les pelotons d'exécutions, l'absence de remords de leurs supérieurs... L'engrenage en somme ...

    Cette vidéo conférence sous l'égide de Visages de notre Pilat  d'une durée d'une heure suivit d'un débat s'inscrit en préambule du programme du groupe Devoir de mémoire du canton dont le lancement officiel  des manifestations du Centenaire est prévu le 25 octobre à Pélussin et bien entendu ailleurs.  Je donne cette information à toutes les personnes désireuses de participer et sensiblisées par le  calvaire vécu en général par tous les Poilus. Qui n'a pas dans sa famille un membre qui a laissé sa peau dans cette fournaise, ne c'est pas fait arracher la tête comme le frère de mon grand-père originaire de Pélussin ! Et comme si les politiques n'avaient pas compris comme Arisdite Briand  où ils conduisaient  les populations en 1925, on a récidivé en 1939 ! 

    Le cas des Fusillés pour l'exemple à réhabiliter "mort pour la france" et fusillés par les balles française"  n'est toujours pas résolu.  Que va-t-il se passer ? En ce qui concerne le dossier chapelant, il n'est toujours pas clos non plus et ce malgré sa réhabilitation mort pour la France arrachée le 11 novembre 2012. Le site de Beuvraignes dans la Somme attend toujours sa stèle au pied du pommier tragique ! Mes amis Bernard Floret et Daniel Lanvin seront  le  11 octobre 2014  sans aucun doute  devant la stèle de CHAPELANT de Crapeaumesnil afin là aussi d'honorer sa mémoire
    Je donnerais le moment opportun toutes les informations utiles bien entendu et les faits d'actualité. En attendant si la conférence vous intéresse notez la date samedi 11 octobre 2014 salle des sociétés à Pélussin quartier de la BARGE près du stade.

    En attendant les expositions liées à la commémoration du Centenaire  en  2014 ont débuté notamment dès ce trimestre à PARIS 


    Directeur Scientifique de l’Exposition Général André BACH

     

    L'écho médiatique donné aux victimes des tribunaux militaires est immense, presque disproportionné : depuis la fin du conflit, la presse, la littérature, le cinéma et la bande dessinée ont tour à tour raconté le calvaire des fusillés pour l'exemple que l'inconscient collectif a transformé en victimes emblématiques de l’incompétence présumée des chefs. Aboutissement de ce processus, les fusillés sont aujourd’hui assimilés aux mutins de 1917.

    S'arrachant des polémiques et dépassant les enjeux d'une mémoire souvent douloureuse, conflictuelle, et de ce fait parfois instrumentalisée, source de blocages, l'historiographie contemporaine est aujourd'hui en mesure de porter un regard lucide sur le fonctionnement de la justice militaire au temps du conflit, en la replaçant dans le temps long de son évolution depuis la révolution française et en l'inscrivant dans le contexte de la gouvernance de la Grande Guerre.

    Ne s’arrêtant pas, tout en la prenant en compte, à  cette omniprésence des quelques 650 fusillés sur la scène médiatique, surreprésentés dans la mémoire collective au regard des 1,4 millions de morts français de la Grande Guerre, l’exposition «  Fusillé pour l’Exemple 1914-2014Les fantômes de la République »  se proposent de présenter au public citoyen un état de la recherche historique sur le sujet pour l’éclairer et lui permettre de se faire une opinion.

    Aménagée dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris, elle ouvrira ses portes pour trois mois au premier trimestre de l’année 2014.

    Pour atteindre le but fixé qui est de donner aux citoyens les moyens de s’approprier l’histoire afin de leur permettre de réfléchir sereinement sur la justice de temps de guerre et des résultats de son application, décision a été prise de combiner une présentation rationnelle, rigoureuse de l’ensemble des faits, du travail explicatif mené par les historiens depuis surtout une quinzaine d’années avec une autre, de l’ordre du sensible qui permet d’approcher un vécu, une souffrance, une incompréhension, une étrangeté routinière de la guerre, difficile à imaginer de nos jours.

    La solution a été de concevoir une scénographie pour servir ce projet fondamentalement pédagogique. Très logiquement, le commissaire de l’exposition, Laurent Loiseau, s’est entouré d’une direction scientifique composée des meilleurs spécialistes français de la question et d’une équipe artistique chargée de déployer une scénographie sensible et contemporaine au service d’un public en quête de connaissances mais également de participation.

    Le projet est ambitieux, encore en montée en puissance, et surprend d’ores et déjà les organisateurs par la puissance d’évocation qu’il dégage.

    L’émotion qui sourd du fait des prestations d’artistes associés est contrebalancée tout au long du parcours par le rappel des faits, appuyé sur l’exploitation des archives.

    L’exposition ne se borne ensuite pas à décrire le fonctionnement de la justice militaire en 14-18 mais elle analyse ce qui s’est passé après le conflit, dans l’entre-deux guerre et dans la période actuelle, alors que la société civile et l’historiographie contemporaine a du mal à se positionner face à l'empathie suscitée par le calvaire des « poilus ». Au-delà des faits, l'exposition questionne alors le rôle de l'historien dans la Cité : comment passer du temps d’une mémoire conflictuelle, douloureuse pour les descendants de fusillés, au temps d'une histoire apaisée ?

    Loin de donner des réponses, cette exposition se veut éveilleuse de questions en faisant appel à la rationalité et à la sensibilité de chacun. Cette approche qui fait donc appel à l’intelligence, à l’esprit critique et à la sensibilité  nous a paru un moyen de sortir d’un risque de discours clivant, a priori. Elle met  à disposition les connaissances les plus récentes tout en donnant au  visiteur citoyen l’occasion de se faire une opinion sur un débat déjà ouvert en ce prélude des commémorations  de 1914 : Quid des fusillés morts «  Par la France ? » ? Y a-t-il eu des injustices ? Peut-on, doit-on les réparer symboliquement ? Dans quelle mesure ? Le débat est on ne peut plus contemporain. L’exposition veut contribuer à ce débat sensible.

    Ses concepteurs ont œuvré en ayant en tête cette réflexion de Paul Ricoeur évoquée dans son maître livre La Mémoire, l’Histoire, l’Oubli : « C’est sur le chemin de la critique historique que la mémoire rencontre le sens de la justice. Que serait une mémoire heureuse qui ne serait pas une mémoire équitable ? »

    Historiens et artistes se sont attaqués à cette question, avec leurs sensibilités, avec humilité. Ils présenteront ainsi leur approche historique et artistique de cette mémoire particulière au sein de l’immense mémoire douloureuse de la grande Guerre. 
     
    19 Jan 2014

    COMMUNE DE LOIRE/RHONE Société culturelle des Amis de Loire .... Le bureau et les membres actifs ont tiré les ROIS


    C’est dans la bonne humeur et la convivialité que  le bureau et les membres actifs des AMIS DE LOIRE ont tiré les rois dans leur local jeudi 9 janvier dernier. Après une saison 2013 bien remplie, le bilan a été fait sur les 2 dernières manifestations culturelles notamment le Carrefour des ARTS toujours positif et enrichissant.

    Si la neige a quelque peu perturbée la venue des exposants du Forez, les visiteurs n’en  sont pas moins repartis comblés. La tenue d’un tel Carrefour reste toujours aléatoire jusqu’au dernier moment en cette saison.

    La sortie spectacle STARS 80 à la Halle Tony GARNIER attire toujours autant d’enthousiasme parmi les adhérents et les « fans (é) »  plein d’énergie ont chanté dansé jusqu’au bout de la nuit… Rendez-vous est pris pour le  7 décembre 2014. Pour l’heure il est prévu déjeuner dans un petit resto à Lyon suivi d’une visite au Musée LUMIERE en Avril (date à venir) …

    Une conférence à la salle polyvalente sur le peintre CARAVAGE ; en juin une sortie visite à Charlieu dont la date sera donnée prochainement…

    Et puis sans oublier la traditionnelle soirée humour du samedi 24 mai 2014 avec l’humoriste Mathieu MADENIAN  dont les billets sont d’ores et déjà en vente auprès des membres des AMIS DE LOIRE et dans mes points de vente habituels. Jeunes ou plus anciens adhérez aux AMIS DE LOIRE venez proposer vos idées en matière culturelle. 


      

    19 Jan 2014

    L'ARCHE DE NOE vue par DIEU en 2013/2014... et un NOE très objectif sur la France et la pluie qui tombe actuellement !


     Il était une fois en 2013 après Jésus-Christ, Dieu visite Noé et lui dit : "Une fois encore, la terre est
    devenue invivable et surpeuplée. Construis une arche et rassemble un couple de chaque être vivant 

    ainsi que quelques bons humains. Dans six mois, j'envoie la pluie durant quarante jours 

    et quarante nuits, et je détruis tout !"






    Six mois plus tard, Dieu retourne visiter Noé et ne voit qu'une ébauche de construction
    navale








    19 Jan 2014

    VILLE DU GRAU-DU-ROI le prochain SALON DU LIVRE DU LITTORAL aura lieu LE dimanche 19 OCTOBRE 2014 au CASINO FLAMINGO



    Et nous aussi on viendra vous voir en marchant comme dab sur le toit du PATIO afin d'écouter vos dernières nouvelles... Vous nous croyez pas ? Chiche venez voir vous serez surpris !




    19 Jan 2014

    Hier c'était la conférence de Presse du siècle ... On n'a rien inventé à l'Elysée la preuve



    Ce texte a été écrit en 1939 !
    15 Jan 2014

    Page précédente   ... 22 ... 40, 41, , 42 ... 61 ... 81  Page suivante