Derniers commentaires

L'opération "Chemin ...

16/04/2017 @ 20:22:26
par Vigie


Solidaire ...

17/12/2016 @ 13:40:32
par D. LANVIN


...

12/10/2016 @ 13:40:15
par VIGIE


...

29/08/2016 @ 08:58:06
par Vigie


...

28/06/2016 @ 10:03:53
par VIGIE


Calendrier

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

    TRI-CENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE JEAN-JACQUES ROUSSEAU commentaires par Christian Rollat sur le Pilat

    Femme de coeur, de goût et de talents, "Maman" fut la protectrice qui dès 1728 à l'âge de 29 ans permit au jeune Rousseau jeune fugitif Genevois de 16 ans d'acquérir sa formation intellectuelle, artistique et  plus, avant d'entrer dans le monde. Malheureusement, la générosité de "la meilleure des femmes" confinait à la prodigalité. Elle avait surtout la manie de se lancer dans d'invraisemblables entreprises commerciales ou industrielles qui finirent en désastres financiers. Son histoire, après la période pendant laquelle elle donna asile à Jean-Jacques, est celle d'une déchéance graduelle. Il la revoit pour la dernière fois en 1754, lors de son voyage à Genève
    Je profite de cette commémoration qui pointe à l'aube de 2012 pour vous rappeler que j'ai publié en 2009 un ouvrage (*) qui avait trait à ce fameux voyage rocambolesque dans le Pilat. Un voyageur dépité, disons un proscrit qui voyageait à cette époque en toute clandestinité par peur de croiser les brigades royales de France lancées à ses trousses comme elles l'avaient fait pour Mandrin. La venue de Jean-Jacques Rousseau entre 1769-1770 dans le Pilat est une fuite en avant de la vie mondaine... 
    Il recherche un grand bol d'air pur en compagnie de son chien Sultan...Il ne veut plus voir Thérèse qui le fatigue ... L'herborisation servira de prétexte, car chacun sait qu'à cette époque de l'année, l'herborisation est révolue dans la deuxième quinzaine d'août pour pratiquer ce genre d'activité (il le dit lui-même) : "il était trop tard pour les fleurs et les graines, la pluie et d'autres accidens nous ayant sans cesse contrariés" ...
    A vrai dire Jean-Jacques Rousseau est en rupture de bans vis à vis de Thérèse une ignorante, stupide, jalouse, mendiante, acariâtre, querelleuse dominée par une famille de malandrins ... Le pire sera à venir comme je l'ai écrit.

    Un chapitre croustillant à décortiquer ligne par ligne, à travers cette enquête, des faits sortis de l'oubli entre les deux dernières guerres. Il reste que son passage à la Jasserie a lui aussi laissé dubitatif Eugène Masson l'écrivain de la Jasserie, le premier du même nom que les propriétaires actuels .... qui connaissent encore un peu l'histoire de Rousseau. Ci-après pour les passionnés de son histoire dans notre région et à la grange de Pila... voici quelques extraits.

    (*) Revivre les ANNEES FOLLES (pour dispo me contacter).

    Panorama de la Grange de Pila 137 ans après le passage de Rousseau.
    page 147
    p 149
    p 153

    p 154

    Notez bien l'année de parution de cet ouvrage : 1770 soit quelques mois après le passage de Rousseau à Lyon  qui rencontra l'auteur. Les remarques de la Tourette (*) se passent de tout commentaire et prouvent si besoin est, que Rousseau l'influença pour ne pas dire le conforta de publier; mais également que Rousseau confirme pertinemment qu'en allant à Pila à cette époque il s'offrait un alibi !

    (*)Est-ce par peur de se compromettre à son tour sur le fait d'héberger un aussi illustre visiteur sans le signaler, que Marc Antoine Louis Claret de Fleurieu de la Tourette célèbre botaniste Français tout comme l'abbé Rozier ne fit pas apposer sur nom sur ce magnifique ouvrage ?
    Ci-après l'arrivée à Condrieu par la voie d'eau qu'empruntaient jadis tous les mariniers qui habitaient Condrieu  et les voyageurs qui faisaient escale.

    REMARQUE

    Thérèse Levasseur (Orléans, 1721 - Le Plessis-Belleville, 1801)  
    Durant l'hiver 1744-1745, Rousseau rencontre Thérèse à l'Hôtel Saint-Quentin, où il réside. Elle y est servante-lingère. Il commence avec elle une relation plus sensuelle que sentimentale. Pourtant, ils ne se quittent plus et elle reste aux côtés de Rousseau jusqu'à la mort de celui-ci, souvent plus comme gouvernante et infirmière, que comme véritable compagne. Ils ont cinq enfants qu'ils abandonnent (*) . Rousseau l'épouse le 30 août 1768. Thérèse sera constamment l'objet de critiques virulentes, aussi bien de la part des contemporains que de la tradition.
    (*) ce point n'a jamais été éclairé et pire, il reste un paradoxe au regard de cet homme qui se faisait le champion des relations mères/Enfants. On reste dubitatif sur Thérèse avec une seule grossesse dont Rousseau serait le père. Que le tricentenaire nous apporte un éclairage à ce sujet.  

    30 Déc 2011

    2011 FIN D'ALESIA à ALISE-SAINTE-REINE .... 2012 DEBUT D'ALESIA à CHAUX DES CROTENAY

    Nous sommes des centaines, voire des milliers à  l'avoir prédit en connaissance de cause ....Mais grâce à une poignée, tout vient à point à qui sait attendre.

    Ci-dessous en 2011, la publicité encore offerte au grand public dans un magazine distribué à travers le monde rural plus facile à manipuler, à qui l'on promet en Eldorado le Mont AUXOIS, sur ce petit monticule gallo-romain du 1èr siècle métamorphosé depuis Napoléon III en champ de bataille d'ALESIA et aujourd"hui transformé en studio d'Hollywood ! Quel gâchis ... alors que l'on nous prêche de faire des économies en France.

    Que les visiteurs réclament de voir un bout de terrain calciné du 1er siècle avant J.C après la bataille ...par les supposées légions, genre Oradour-sur-Glane. 
    A quoi bon faire des commentaires désobligeants  et rectifier  les erreurs du rédacteur qui prend ses lecteurs pour des demeurés en faisant l'amalgame entre la culture celtique et gallo-romaine ... comme si les fouilles restituaient l'ALESIA DES MANDUBIENS !!! Les scientifiques d'ALISE devraient s'insurger à lire de telles inepties concernant leur site ? Et bien non cherchez l'erreur ! 

    La statue de Napoléon III (pardon) ou du supposé Vercingétorix reconstitué pour la cause ! La comédie a que trop  perduré .
    Mon ouvrage ci-dessous va à nouveau corroborer les révélations QUI ARRIVENT  .... attendons encore quelques mois ET NOUS TOMBERONS EN PLEINE ELECTION PRESIDENTIELLE !   On verra comment se comportera le ministre de la Culture actuel, celle qui l'a précédé a été laissée au bord de la route .... après quelques indiscrétions dans la presse... coïncidence sans doute !




    Que M. Michel Reddé se remémore le petit opuscule ci-dessus relatant le colloque où il était présent et mentionné. Il devra admettre comme Jerome CARCOPINO qui un jour a admis le subterfuge d'Alésia et implicitement celui de Gergovie que la Guerre des Gaules de César ne correspondait pas à Alise Sainte Reine...  

    TREVE DE PLAISANTERIE, l'année 2012 va voir des nouveautés en matière de localisation et les autorités officielles de ce pays ne l'ignorent point ... 













    29 Déc 2011

    VIENNE et l'image de la commémoration du CONCILE ! Un remue-ménage "politique" qui était prévisible et qui va perdurer immanquablement...

    Joutes verbales, pour l'heure ci-dessous: les BRILLANTS chevaliers vont bientôt revêtir leurs armures et entrer en lice au mois de mai ...En tout état de cause, quel est le rapport avec l'histoire ?

    A voir les visages ci-dessus, l'heure est grave, la municipalité donne l'impression de compatir pour les Templiers ! 
    60000 euros eurêka !!! Ils ont compris, le trésor du Temple se trouve à  Vienne dans le bureau du maire  !
    Fêter l'abolition de l'Ordre 700 ans après soit en août 2012 ne correspond plus au concile mais à la liquidation des biens des Templiers, au moment où le pape et le roi de France s'octroient pour eux-mêmes et leurs familles une bonne partie de la dépouille du Temple qui ne sera jamais ou avec peine restituée aux Hospitaliers auxquels d'ailleurs Clément V (malade) envisageait de faire subir le même sort avec ses tribunaux inquisitoriaux.  
    Une nouvelle preuve si besoin était que la chronique n'est en rien respectée dans la commémoration du concile... Les flonflons ne suffiront plus et en la circonstance, le silence des Amis de Vienne est éloquent.
    25 Déc 2011

    Les SEMAINES DE DUBOUILLON Numéro 18 Edition le PROGRES est sorti dans les kiosques...

    Entre deux dédicaces après le Carrefour des Arts à Loire fin novembre avec Alain et un passage éclair à la librairie Vermeille à Salaise le 16 décembre avec l'Ombre du Temple (voir photo ci-dessous),


    ....  J'ai été convié avec le petit monde des humoristes Lyonnais et des journalistes de Presse régionaux lundi 12 décembre par Alain Dubouillon au Garet, un célèbre bouchon réputé pour ses spécialités Lyonnaises... Je peux désormais vous faire partager quelques échantillons parus dans son dernier album qu'il nous a dédicacé. Un nouvel album et non des moindres où l'année 2011 très riche en rebondissements a permis à notre ami de s'extérioriser à souhait notamment avec le triple AAA si décrié par Nicolas Sarkozy et que nous allons perdre!... Je parle du Triple A bien entendu ... A chaque jour suffit sa peine ... 
            Photo d'Alain au dernier Carrefour des Arts à LOIRE/RHONE.
     
    Le Progrès du 18 décembre 2011...
    17 Déc 2011

    Page précédente   ... 38 ... 72, 73, 74,